Focus sur l’expatriation en Espagne

On recherche souvent un mieux-être, une meilleure vie, moins de soucis autant que faire se peut, ce qui nous amène à faire des choix, entre autres, celui de vivre ailleurs, dans une autre ville, dans un autre pays. L’expatriation peut aussi être due à des contraintes professionnelles si ce n’est pas un choix délibéré. L’Espagne est une destination qui attire du monde de par la qualité de vie qui y règne, en l’occurrence le coût de la vie abordable, le climat, la sécurité, la proximité avec la France., la cuisine…

Que faut-il faire pour s’expatrier en Espagne ?

Le changement de pays de résidence doit se préparer un minimum de temps à l’avance puisque chaque pays a sa propre culture et sûrement sa propre langue. Il est toujours recommandé de connaître un minimum de vocabulaire avant de s’installer pour pouvoir au-moins répondre à la moindre demande. S’expatrier en Espagne implique donc un minimum de connaissances de la langue espagnole qui est, somme toute, assez facile à apprendre. Par ailleurs, il est toujours préférable d’aviser les autorités de votre pays d’origine et celles de votre pays d’accueil de votre expatriation, ainsi que votre banque et votre sécurité sociale.

Il est aussi important d’informer le centre des impôts de votre dernière résidence concernant votre nouvelle adresse en Espagne pour la continuité de gestion de votre dossier jusqu’au traitement de la déclaration des revenus relatifs à l’année de votre départ. En effet, s’expatrier en Espagne ne signifie pas forcément que vous serez résident fiscal espagnol. De même si vous êtes à la retraite, informez votre caisse et les organismes de sécurité sociale pour qu’ils puissent prévoir la gestion des éventuels frais de santé. Et si vous êtes au chômage, vous pourrez continuer à percevoir vos indemnités en avertissant Pole emploi et en recherchant du travail en Espagne.

En outre, il faudra vous procurer un Numéro d’Identification des Etrangers (NIE) pour pouvoir vivre et résider en Espagne. Vous pouvez l’obtenir en vous adressant au consulat d’Espagne le plus proche de votre domicile en France.

Inscrivez-vous également au registre des Français de l’étranger sur le site internet de l’ambassade de France, non seulement pour pouvoir obtenir certains documents administratifs mais aussi pour vous placer sous la protection des autorités françaises vis-à-vis de l’Etat espagnol.

Pour attester votre nouvelle résidence, il est impératif d’obtenir un « certificat d’empadronamiento » auprès de votre commune de résidence afin de vous inscrire au registre municipal de recensement espagnol pour les élections locales. Pour l’avoir, il vous suffit de vous adresser à la maire de votre commune de résidence, muni d’un contrat de location ou de la preuve de l’achat d’une résidence, ainsi que de vos papiers d’identité.

Si vous avez des enfants, il faudra penser à les inscrire dans un établissement scolaire bien à l’avance car les places disponibles sont limitées. En général, les dossiers de pré-inscription doivent être déposés au printemps et nécessitent de nombreux documents.

Valence, la ville idéale pour s’expatrier en Espagne

Troisième ville d’Espagne derrière Madrid et Barcelone, Valence a tout pour plaire avec sa communauté jeune et cosmopolite, sa succulente gastronomie, ses plages de sable fin, son patrimoine historique, et surtout la chaleur humaine des Valenciens qui vous mettra d’emblée à l’aise. Pour faciliter votre installation, il existe des entreprises de relocation et d’aide à l’expatriation à Valence, qui vous guideront dans votre quête de logement, dans l’accomplissement des diverses formalités administratives nécessaires pour vous établir sans souci dans cette ville magnifique et moderne.

0 replies on “Focus sur l’expatriation en Espagne”